Visites de salon du camion et de trucks show, truck tuning, camions décorés, réçits de voyages, des offres d'emplois en France,Belgique, et même au Québec, des infos sur le métier de routier, les centres de formations, les lois et bien d' autres choses...
 
AccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Noel bloqué par les chauffeurs routiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Mer 2 Déc - 23:17

Et si les saumons, les huîtres et les foies gras étaient absents à Noël ?

Une idée folle ? Non.

Car les principaux syndicats des transports routiers (CFDT, CGT, CFTC, FO, CFE-CGC) appellent à une grève à la mi-décembre pour réclamer une revalorisation des salaires.
Les modalités des « actions ciblées » doivent être précisées aujourd’hui. Ni les dépôts d’essence ni les routes des vacances ne seront paralysés, mais d’ores et déjà le blocage de plates-formes de logistique est prévu.
De quoi fortement perturber l’approvisionnement des grandes surfaces et des magasins à quelques jours des fêtes de fin d’année, et surtout la livraison des denrées périssables.

« Un camion de marchandise bloqué, c’est un camion perdu pour nous car nos produits ne peuvent pas être stockés », explique Jean-Paul Meyronneinc, délégué général de l’Union nationale du transport frigorifique. Il tire la sonnette d’alarme.

« Comme nous fonctionnons en flux tendu, en cas de rupture d’approvisionnement de quatre ou cinq jours, les repas de Noël seront compromis. »

Les syndicats reconnaissent que le moment n’a pas été choisi au hasard. « Mais la situation ne peut plus durer, martèle Maxime Dumont, de la CFDT-Route.
Les employeurs se sont servis de la crise pour geler les salaires et les frais de déplacement, alors que la profession se paupérise. » Avant de préciser : « Les trois quarts des 475 000 conducteurs sont payés au smic ou en dessous. Si le salaire minimum est augmenté au 1er janvier ne serait-ce que de 1 %, c’est toute la grille salariale qui se retrouvera en dessous du smic. »

Si le patronat reconnaît avoir « privilégié le maintien de l’emploi au pouvoir d’achat », il pointe du doigt l’Etat. « Nous devons faire face à une pandémie fiscale sous couvert environnemental, estime Nicolas Paulissen, de la Fédération nationale des transports routiers.

Entre la taxe kilométrique poids lourd, la taxe carbone, l’extension au carburant des certificats d’économie d’énergie et l’augmentation du prix de l’essence, les pouvoirs publics ne nous laissent pas de marge de manoeuvre. »

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Ven 4 Déc - 19:20

Bof j'ai toujours entendu les patrons se plaindre et ceux qui se plaignent le plus fort sont en général ceux qui gagnent le plus.

Si ils étaient intelligents, ils deviendraient une tarification européenne de la tonne kilométrique afin que la concurrence soit moins sauvage et qu'elle puisse se faire sur des bases de qualité et de prestations de service plutôt que prendre les chauffeurs pour la variable d'ajustement des baisses continuelles du prix des transports.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
CAT 66

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 65
Localisation : Catalan
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Sam 5 Déc - 21:38

Surtout...ne vous inquiétez pas...vous passerez vos fêtes à la maison ....RAS ....(miam miam les huitres...et le foie gras...et la dinde...aussi)
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Sam 5 Déc - 21:39

La dinde j'ai déjà à la maison.Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
CAT 66

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 65
Localisation : Catalan
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Sam 5 Déc - 21:48

Ouwwwa.....là...alors là......j'ose espérer que c'est de l'animal que tu vas faire cuire.....n'es ce pas?... >
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Sam 5 Déc - 22:50

Heuuu pour les huites meme si il y en a pas ca va pas me gèner, la dinde ... no comment... ma femme m'en a dégouter il y a près de 15 ans

Pour le reste, les boissons sont déja en stock, et on ne suis pas trop la tradition, disons qu'on fait une bonne bouffe, l'un amène l'entrée, un autre le dessert ect...

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
max.m



Nombre de messages : 187
Age : 60
Localisation : charleroi (be)
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 9:25

Ce qui serait utile pour les chauffeurs Français et Italiens .... C'est que l'integralité du salaire soit pris en compte pour les calculs des retraites et arrets de travail !!
Car en l'état ils travaillent toute leur vie pour un SMIC le reste n'est que du travail en noir officialisé !!
Et là les "grand syndicats" n'ont pas encore bougé un poil de moustache !!
A qui profite le crime ??
Si en plus (et là c'est pour nous tous) les chauffeurs étaient payé a l'heure et sur l'intégralité de leurs prestations (qui ne fait que 200h par mois, toutes prestations confondues ??) Les salaires seraient autrement meilleurs !!
Pour les foies gras et autres dindes.... En tant qu'ancien cuisinier je hais ces fetes..... donc si y a pas...pour moi c'est pareil !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 11:27

En effet si toutes les heures étaient payée ca ferai une diférences, Belgique en principe toutes les heures sont payée, toutes fois le systeme permets au patron de faire une diférence de barèmes entre les heures de conduite et les heures d' attentes mais il n y a qu'un ou 2% de diffrérence

Je n' aimerai pas travailler avec un système de salaires forfétaires, 200 heures lolll et qu'es ce qui se passe si un mois le chauffeur en fait 220 ou 300 ?

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 13:30

Normalement il y a les RTT mais comme peu de gars les prennent dans l'absolu, c'est tout bénéf pour les patrons.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
max.m



Nombre de messages : 187
Age : 60
Localisation : charleroi (be)
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 14:08

nous sommes fin d'année et il me "reste " 163h a recuperer plus 3 semaines de congés payes....comment mon boss va faire ??
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 14:11

C'est son problème.

Tu n'a qu'a prendre une année sabbatique. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
max.m



Nombre de messages : 187
Age : 60
Localisation : charleroi (be)
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 14:19

c'est clair ...mais si j'avais été payé TOUTES les heures prestées on en serait pas là .... CQFD
Phil : beaucoup de boites chez nous te paient les heures "normales" et stockent les heures sup... et tout les 6 mois on regularise : soit tu a recupéré (quand c'est possible) soit on paie au bareme ...deduction des impots faite....ben t'a perdu du fric (sauf si tu a encore des gens "a charge" moi les oisillons se sont tous envollés... donc taxes a donf)
Et pour l'année sabatique.... si j'ai droit a des "remises de peine" je me casse fissa....
L'autre jour j'ai retrouvé des fiches de paie du temps ou j'étais chez Wagner (j'ai quitté en 90').... je gagnais mieux ma vie a l'époque qu'aujourd'hui (et sans avoir fait de grand ajustements de salaires sur l'index et autres...)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Dim 6 Déc - 21:26

Oui je sais, j ai déja fais le meme constat pour les salaires, je gagnais mieu ma vie au début que je roulais et surtout il y avait moins de contraites.

Pour les heures a récuper, j' ai déja vu ce système, mais je n' ai jamais voulu... en gros une heure prestée= une heure payée.

C'est entre autre pour ca que j' ai parfois des problemes avec certains employeurs et pour ce qui est des heures a récuper je ne suis pas interessé parce que souvent quand on aurai besoin de récuper les heures le boss refuse, et il les donnent quand il n a pas de travail et 9 fois sur 10 ca tombe a n'importe quel moment sauf au moment qui nous arrangerai...

En plus, quand je travail, je prends très peu congé, mais quand je demande congé c'est que j' en ai besoin et je ne m'occupe jamais de savoir si le boss est d'accord ou pas puis je ne te cache pas que ca déja fait des étincelles Laughing

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
CAT 66

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 65
Localisation : Catalan
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Lun 7 Déc - 20:34

Routiers: "les négociations doivent aboutir" pour Bussereau









"Les
négociations doivent aboutir" avec les routiers, a plaidé lundi le
secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau, qui a annoncé la
nomination d'un médiateur."Les points de vue ne sont pas si
éloignés" entre syndicats et patrons de chauffeurs, a estimé sur RTL
Dominique Bussereau. "C'est une affaire de négociations salariales" et
"on peut traiter immédiatement les salaires et les plus bas salaires"."Je
désigne dans l'après-midi un médiateur pour faire en sorte que les
choses se passent bien", a expliqué le secrétaire d'Etat aux
Transports, qui reçoit dans la journée les syndicats de salariés.Et
"à partir de demain matin doivent commencer les négociations (qui)
doivent aboutir: on ne peut pas se permettre en fin de semaine à partir
de 20h30, le 13 au soir, un blocage des plates-formes de la grande
distribution et de tout le commerce de notre pays", a-t-il ajouté."Entre
1,5, 2 et 4" pour cent d'augmentation de salaires, "ce n'est pas des
choses inatteignables par rapport à d'autres revendications
salariales", a avancé Dominique Bussereau, qui "va faire tout pour"
éviter le conflit.Reconnaissant que "les entreprises de
transports routiers sont dans des situations difficiles", le secrétaire
d'Etat aux Transports a assuré qu'"on va essayer de trouver une
solution intermédiaire qui fasse que tout le monde puisse sortir la
tête haute et que les fêtes de Noël se passent normalement dans notre
pays".Et de marteler qu'"on pouvait vraiment obtenir un accord". AP
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Lun 7 Déc - 22:14

Il semble que ce préavis de greve tracace vraiment les décideurs, en tt cas ils semblent prèssé de règler le problème...

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Mer 9 Déc - 23:40

DOMINIQUE BUSSEREAU SE RENDRA CE SOIR À LA TABLE DES NÉGOCIATIONS

Les discussions sur les salaires des chauffeurs routiers n'ayant pas progressé depuis ce matin, c'est le patronat qui demande maintenant à l'Etat une exonération de 75 % de la taxe carbone, taxe, qui comme on le sait, fera augmenter le prix du litre de gazole. Quant aux syndicats de salariés, ils attendent des propositions de la part des organisations professionnelles. Les seules propositions ont été faites par les médiateurs, soit 4 % pour les coefficients 110M à 128M, 3 % de 138M à 150M. Ils proposent 2 % de hausse pour les frais de déplacement. Pour sa part, Dominique Bussereau se rendra ce soir à la table des négociations. Un peu plus tôt dans la journée, le secrétaire d'Etat aux Transports a proposé l'organisation d'états généraux du transport au premier semestre 2010, avec, pour objectif, une refonte de la convention collective qui est devenue obsolète.

Transporteurs.net

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
CAT 66

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 65
Localisation : Catalan
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Ven 11 Déc - 15:02

Routiers. Un bras de fer jusqu'au bout de la nuit.





La proposition du gouvernement de réduire la
taxe carbone pour les transporteurs n'a rien changé. Hier soir, à
quelques heures de l'ultimatum fixé par les syndicats, chacun campait
sur ses positions.


A la veille de l'ultimatum fixé par les syndicats de routiers, aucun
accord n'avait été trouvé hier soir. Les négociations de la dernière
chance ont repris en fin d'après-midi et devaient se poursuivre jusqu'à ce matin.
Alors que chacun campait sur ses positions, Dominique Bussereau s'est voulu plus ferme mettant en garde contre les «attitudes
jusqu'au boutiste» et ajoutant que le gouvernement avait fait un
«geste» et n'en ferait pas d'autres.

100millions d'exonérations

Mercredi soir, le secrétaire d'Etat avait proposé une exonération de 100millions d'euros sur la taxe carbone qui doit entrer en vigueur en 2010. Proposition jugée «insuffisante» par les organisations patronales, tandis que les syndicats se sont déclarés «un peu dépités», par l'attitude du gouvernement. «Nous attendons d'autres gestes, car ce geste taxe carbone n'est pas suffisant et est dégressif, ne portant que sur 2010», a répondu le porte-parole de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR), Nicolas Paulissen.
Mais plusieurs syndicalistes ont reproché au patronat de se tourner vers l'Etat pour qu'il mette la main à la poche. «J'attends que les employeurs se comportent comme des employeurs et parlent des salaires» plutôt que de réclamer l'aide de l'Etat, a déclaré le secrétaire général de FO Transports, Gérard Martinez.

Les Français solidaires

Les syndicats réclament des hausses minimales de leurs salaires de 4%, le patronat propose une augmentation de l'ordre de 2%. «Le gouvernement a fait un geste qu'on lui avait demandé dès l'ouverture des négociations», a ajouté Dominique Bussereau. «S'il y a un conflit, nous aurons tout fait pour l'empêcher et les Français ne pardonneront pas à ceux qui n'auront rien fait pour l'empêcher», a-t-il lancé. Selon un récent sondage BVA-Absoluce, près des trois quarts des Français (73%) jugent le mouvement des routiers justifié bien qu'il menace les approvisionnements alimentaires à quelques jours des fêtes de fin d'année.

Les producteurs de lait pourraient se mêler à la grève


Les routiers pourraient recevoir le soutien des laitiers lors des opérations de blocage.

Changement de tactique pour deux organisations représentant des producteurs de lait, l'APLI et la Coordination rurale. Mécontentes des propositions du ministre de l'Agriculture, elles menacent de rejoindre le mouvement des routiers dès lundi. «Si d'ici à dimanche soir, on n'a pas un signal du ministre pour qu'il s'engage dans des discussions avec tous les producteurs de lait, on se joindra aux routiers», a affirmé François Lucas, le président du syndicat agricole Coordination rurale. Il a qualifié de «provocation» l'actuelle proposition, soutenue par le ministère, de voir tous les syndicats se réunir sous la houlette de la Fédération nationale des producteurs de lait.

«Pas la bonne méthode» pour Le Maire

Interrogé, Bruno Le Maire a affirmé que les organisations n'utilisaient pas «la bonne méthode». «Le prix du lait (des produits industriels comme le beurre et la poudre sur les marchés mondiaux a augmenté et j'ai dit très clairement que cette augmentation doit être répercutée aux producteurs», a poursuivi le ministre de l'Agriculture. «Ce n'est pas au ministre de fixer les prix (...) mais j'ai bon espoir que, d'ici à quelques jours, les industriels vont faire des annonces pour un meilleur prix en 2010», a-t-il assuré.
Revenir en haut Aller en bas
CAT 66

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 65
Localisation : Catalan
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Ven 11 Déc - 19:03

Routiers: syndicats et patronat sont parvenus à un accord


[ 11/12/09- 18H33 - AFP ]


© AFP - Mehdi Fedouach



Après trois séances de négociations-marathon, les syndicats et TLF, seule organisation patronale du secteur routier à être restée jusqu'au bout, sont parvenus vendredi soir à un accord qui met fin au mot d'ordre de grève et à la menace pesant sur les approvisionnements de Noël.


Après une deuxième nuit de discussions les négociateurs s'étaient quittés au petit matin vendredi, avec l'espoir de signer rapidement en fin de matinée le texte mis au point prévoyant une augmentation des salaires de 4% en une ou plusieurs fois, selon les coefficients horaires. Et ce même si trois organisations patronales (FNTR, Unostra, OTRE) avaient claqué la porte.

Mais il a fallu encore plus de six heures d'une réunion commencée à 11H00 pour que tout le monde tombe d'accord et qu'à 18H00 le texte soit signé, une heure après l'annonce par plusieurs syndicats d'un accord sur le fond, ouvrant la voie à la levée de l'appel au blocage des entrepôts de la grande distribution à partir de dimanche soir.

Interrogée sur la revalorisation salariale obtenue, Gérard Martinez (FO) a affirmé: "On s'approche des 4% mais on n'y est pas tout à fait".
La signature de TLF permet que l'accord s'applique dans un premier temps aux entreprises adhérentes à cette organisation, et dans un deuxième temps, à toute la profession, si le ministre du Travail décide son extension, au terme d'une procédure durant plusieurs semaines. La balle est donc désormais dans le camp du gouvernement, l'opposition d'organisations patronales pouvant seulement retarder le processus.

Du coup de leur côté, les critiques étaient vives vendredi.

La FNTR a dénoncé un "marché de dupes", car "les 100 millions d'euros engagés dans cette affaire par l?Etat" en contrepartie partielle des augmentations salariales, "avaient déjà été promis au secteur pour compenser une partie de la taxe carbone". Selon elle, ces augmentations de salaire sont "décalés par rapport aux difficultés" actuelles.

"Le Secrétaire d?Etat aux transports nous a obligés à négocier dans l'urgence, non pas en conclusion d?une analyse partagée, mais pour ne pas contrarier les mangeurs de dinde du prochain réveillon", a déploré de son côté l'Unostra.

"L'augmentation de la masse salariale résulte de l?activité économique et seul le retour à des prestations mieux payées et une fiscalité supportable les permettront. Pour atteindre cet objectif, l?Etat doit accompagner les TPE et les PME du transport routier de marchandises en soutenant le rétablissement d?un meilleur rapport de force avec les chargeurs", a-t-elle ajouté.

Pour l'Otre, "TLF, représentant les grands groupes de transport routier et logistique à capitaux financiers, poursuit ses négociations sur les revalorisations salariales" et si cet accord est validé, il risque "de creuser la tombe d?un très grand nombre de PME du secteur dans les 12 prochains mois".



En réalité 3,60%...et malheureusement pas pour tous les conducteurs...suivant leurs coefficients 150 et

Avec l'augmentation de la vie...pas lourd à la fin du mois.
ça me rappelle la TVA qui est passée à 5% pour la restauration...et
en fin de compte les patrons ,n'ont pas plus augmenter leurs
ouvriers.ni embaucher...
Revenir en haut Aller en bas
max.m



Nombre de messages : 187
Age : 60
Localisation : charleroi (be)
Date d'inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Ven 11 Déc - 22:05

la réalité est d'un triste .....
ils négocient quoi en réalité ??
Une reconnaissance du métier ?? naaaannnn.......
Un salaire sur base des prestations ?? naaaaaannnnn..........
La fin d'un salaire basé sur un SMIC et le reste au black officiel ?? naaaaannnnnn........
Alors Messieurs les syndicalstes.....c'est quoi le foutoir que vous voulez metre sans meme avoir averti les gens de terrain ???
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Ven 11 Déc - 22:24

En faite il négociaient une hausse de salaire et des frais de route.

Mais bon 3,6% c'est déja ca, ceci dit meme avec cette augmentation le salaire de chauffeur reste trop bas en rapport des responsabilités, contraintes, ect...

Un jour en regardant un truc sur les salaires des chauffeurs belge, je suis tombé par hazard sur le salaire des chauffeurs de bus de socièté publique ( T.E.C ) et en début de carrière un chauffeur de cette socièté gagnent 13 euro de l' heure, je vous passe les primes et autres avantages.

Bon je veux bien qu'ils ont aussi des contraintes et autres problèmes, mais en comparaison je pense qu'on pourrai etre au moins payer de la meme façon.

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
CAT 66

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 65
Localisation : Catalan
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   Ven 11 Déc - 22:52

max.m a écrit:
la réalité est d'un triste .....
ils négocient quoi en réalité ??
Une reconnaissance du métier ?? naaaannnn.......
Un salaire sur base des prestations ?? naaaaaannnnn..........
La fin d'un salaire basé sur un SMIC et le reste au black officiel ?? naaaaannnnnn........
Alors Messieurs les syndicalstes.....c'est quoi le foutoir que vous voulez metre sans meme avoir averti les gens de terrain ???

Entièrement raison ...les Français sont idiots ....Mais grâce à certains syndicalistes....les Européens pourront ce défendre dans leur corps de métier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noel bloqué par les chauffeurs routiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noel bloqué par les chauffeurs routiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PORTRAITS DE CHAUFFEURS ROUTIERS A TRAVERS LE MONDE
» Jyf 76, un nouveau que certains connaissent déjà
» articles les routiers sur le Moyen Orient
» bougies bloqué !!! impossible de déssérer !!!!!!!
» b-king ne demare plus ! verdict le pire moteur bloqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Camions.com :: Discutions général :: Discutions général sur le transport et l'actualité du métier-
Sauter vers: