Visites de salon du camion et de trucks show, truck tuning, camions décorés, réçits de voyages, des offres d'emplois en France,Belgique, et même au Québec, des infos sur le métier de routier, les centres de formations, les lois et bien d' autres choses...
 
AccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 LE JATROPHA FERA-T-IL UN JOUR TOURNER LES CAMIONS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: LE JATROPHA FERA-T-IL UN JOUR TOURNER LES CAMIONS ?   Dim 18 Fév - 21:13

l'Institut de l'énergie et des ressources (TERI), centre de recherche spécialisé dans les biotechnologies, a lancé un programme de 9,4 millions de dollars sur dix ans afin de faire passer la culture du jatropha, encore artisanale, au stade intensif. Avec la flambée des prix du pétrole, sa culture est soudain devenue très attractive, semble-t-il... Huit kilos de récolte permettent de produire plus de 2 litres de biocarburant. D'ici à mars 2008, les chercheurs espèrent convaincre des milliers d'agriculteurs de participer à un test grandeur nature sur 8.000 hectares dans l'Andhra Pradesh, au sud-est de l'Inde.

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: LE JATROPHA FERA-T-IL UN JOUR TOURNER LES CAMIONS ?   Dim 18 Fév - 21:18

C'est quoi encore s'affaire Shocked Question JATROPHA
Ca se mange Question ou alors Question

Le genre Jatropha comprend des plantes dicotylédones de la famille des Euphorbiacées. Les tiges renflées (caudex) à la base de certaines espèces leur valent les noms de plantes bouteilles et de pignons d'Inde, mais on les appelle aussi médiciniers pour leurs utilisations thérapeutiques. Comme pour la plupart des Euphorbiaceae, les baies et la sève sont toxiques.

On dénombre environ 160 espèces de jatropha, originaires d'Amérique centrale ou du Sud, les plus connues étant :

Jatropha curcas dont la graine fournit une huile à usage industriel qui peut être utilisée comme bio-carburant et un colorant, en Afrique elle est appelée pourghère ;
Jatropha gossypifolia dont l'huile est purgative et la racine utilisée contre la lèpre ;
Jatropha integerrima à la floraison rouge décorative ;
Jatropha multifida (arbre corail) dont les feuilles sont consommées au Mexique ;
Jatropha podagrica, plante ornementale très prisée ;
Jatropha phyllacantha, plante du Brésil aussi appelée favela qui donna son nom aux quartiers déshérités de la plupart des villes du pays.

Utilisation

La culture du Jatropha est en développement. Peu exigeante, cette plante peut se développer dans des régions semi-arides où il n'existe guère d'autres activités agricoles en dehors de l'élevage extensif. Elle peut donc, sans entrer en compétition avec l'agriculture destinée à l'alimentation, offrir un nouvel outil de développement.

Le culture du Jatropha permet de protéger les sols de l'érosion et de retenir l'eau, aidant ainsi à lutter contre la désertification. Les produits du Jatropha, principalement son huile, peuvent offrir une nouvelle source d'emplois à ces régions.

L'huile peut être une source d'énergie renouvelable (huile végétale carburant) pour la population locale, par exemple cuire les aliments (les fruits peuvent aussi servir directement de combustible, éliminant le pressage), offrant une alternative au bois (qui est en général surexploité dans ces pays) et au kérosène (qui devient trop cher depuis l'envolée du prix du pétrole).

Elle peut aussi être une énergie plus commerciale, notamment via la production de biodiesel, et ainsi aider les pays en question à réduire quelque peu leur dépendance vis-à-vis du pétrole. Huit kilos de fruits de l'arbuste donnent 1,5 litre de bio-carburant. Les arbustes produisent des fruits pendant 50 ans pour une quantité allant de 10 à 50 kilos suivant l'entretien et la technique de culture.

Outre les applications énergétiques, elle peut servir à la production de savon ou comme lubrifiant. En revanche, elle n'est comestible ni pour l'homme ni pour les animaux d'élevage.

Vues ces qualités, il n'est pas étonnant que des cultures de jatropha apparaissent ces dernières années dans des pays aussi variés que l'Égypte, le Guatemala, l'Inde, Madagascar, le Cambodge, le Laos, et plusieurs pays du Sahel.

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
 
LE JATROPHA FERA-T-IL UN JOUR TOURNER LES CAMIONS ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panne de phares
» UN JOUR QUELQUIN FERA LA MÊME CHOSE AVEC UNE VETTE
» [Sujet officiel] Les voitures qui n'ont jamais vu le jour
» La bonne nouvelle du jour !
» anniv du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Camions.com :: Discutions général :: Discutions général sur le transport et l'actualité du métier-
Sauter vers: