Visites de salon du camion et de trucks show, truck tuning, camions décorés, réçits de voyages, des offres d'emplois en France,Belgique, et même au Québec, des infos sur le métier de routier, les centres de formations, les lois et bien d' autres choses...
 
AccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Camions: un mal nécéssaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Camions: un mal nécéssaire   Sam 20 Oct - 20:53

Pour une fois voila un article qui fait plaisir !

Citation :
ENQUETE
Camions : un mal nécessaire ?

Bruyant, polluant, dangereux, le camion ? En réalité, beaucoup moins qu'on le dit. Les constructeurs ont fait d'énormes progrès en matière de sécurité et de respect de l'environnement. Et ce n'est pas fini.

Le camion n'a pas bonne presse. Et pour cause : alors qu'il circule sur le même réseau routier ou autoroutier que les voitures, il leur impose son gabarit, sa vitesse et son encombrement. La Rocade Est de Lyon, totalement envahie aujourd'hui par les 40 tonnes en transit, est un exemple des plus parlant. Même si les choses ont bien changé, le poids lourd demeure l'ennemi n° 1 de l'automobiliste : il suffit d'écouter la radio le matin pour compter les “camions renversés” perturbant le trafic. Plus grave : par sa masse et son volume, tout camion impliqué dans un accident de la route aggrave considérablement les conséquences de n'importe quel accrochage.




Des qualités incontournables

Pourtant, le camion est aujourd'hui, et pour longtemps encore, “incontournable” pour de nombreuses raisons tenant autant à l'organisation des entreprises (flux tendu, juste à temps) et aux besoins exprimés par les consommateurs que nous sommes, qu'à ses qualités intrinsèques. Pour s'en convaincre, il suffit de se souvenir que la part de la route dans le transport de fret est passée, entre 1970 et 2005, de 47 à 80 %, et qu'il ne s'agit pas d'un trafic de transit longue distance : selon les sources, 75 à 85 % du tonnage routier sont acheminés sur des distances de moins de 150 kilomètres. En d'autres termes, le poids lourd est devenu, en quelques années, “l'outil” le plus pertinent d'une économie très mobile. Sans aller jusqu'à dire que le “zéro stock” et le “flux tendu” ont été conçus par lui et pour lui, on peut affirmer qu'ils ne sauraient exister sans lui.
Ce n'est pas son seul atout : contrairement à ce que croit le plus grand nombre, ce mode de transport s'adapte en permanence (traçabilité, sûreté, transport frigorifiques...). Le camion va partout, livre tout, à tout moment de l'année et à toute heure du jour ou de la nuit. La dernière tournée des Rolling Stones aurait évidemment été impossible sans une armada de poids lourds. Et que dire de l'acheminement, par route spéciale, des pièces de l'A 380 vers le lieu de montage final à Toulouse ?

Une image aussi mauvaise qu'injuste

Même si le grand public n'en a pas conscience, le poids lourd est entré dans l'ère de la révolution permanente. D'abord parce que la loi le fait évoluer à grands pas (horaires de conduite, chrono tachygraphe etc.) mais aussi parce que les constructeurs sont conscients que l'acceptation de ce mode de transport par une collectivité toujours plus regardante implique des produits toujours plus irréprochables. Et la tâche est rude : le hiatus est total entre la réalité du camion et la perception qu'en ont les citoyens-automobilistes-consommateurs ! Ainsi, les poids lourds représentent aujourd'hui 6,2 % de la circulation en France, mais ne sont impliqués dans des accidents corporels qu'à hauteur de 3,1 %. Idem en matière de pollution : en quinze ans, pour une circulation de poids lourds en croissance de 40 % en Europe, les émissions polluantes qui leur sont imputables ont diminué de plus de moitié. Et l'on a calculé qu'en 2013 - après l'instauration des normes Euro 5 en 2009 en Europe -, 94 % des mouvements de marchandises se feront avec des véhicules qui ne polluent pratiquement pas.
Il en va de même en termes d'efficacité énergétique : trente litres suffisent à un poids lourd pour transporter, sur 100 kilomètres, la charge que véhiculeraient quarante voitures. Depuis 1960, en effet, la consommation des poids lourds a été divisée par deux.
Malgré ces constats, le grand public demeure méfiant, voire hostile, et continue de croire qu'un report volontariste vers des modes alternatifs de transport pourrait inverser ces tendances. Force est de constater que malgré les annonces rien ne se passe vraiment (lire l'interview de Didier Darfeuille). Ce qui explique que seuls certains types de marchandises peuvent être captés par le ferroviaire ou le fluvial. Les chiffres confirment, ô combien, cet état de fait. Alors qu'il mobilisait pourtant 81 % du budget global des infrastructures de transport en 2006, le ferroviaire a vu sa part chuter de 26 à 12 % en vingt ans. Et malgré la volonté politique affichée de développer les trafics de fret ferroviaire ou fluvial, toutes les études montrent qu'en 2050 le poids lourd restera de loin le mode de transport prédominant.
[b]Jean-Claude Pennec

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Lun 22 Oct - 22:27

C'est enfoncer des portes ouvertes ce genre d'article.

Quasiment tous le monde hormis le grand public sait que le transport routier est incontournable et beaucoup moins polluant ou dangereux qu'on veut bien le dire.

Ce n'est pas par hasard que le grand public est méfiant, ce le résultat d'années de lobbying acharné du rail et es écologiste qui ont amenée les auditeurs des "routiers sympa" à des gens méfiants.

Tout à été fait et tout à été employé pour dénigrer le transport routier sous l'alliance des syndicats, qui ont le plus d'adhérant à la SNCF, des énarque qui n'ont jamais pu se passer de faire joujou avec les trains électriques, et les écolo qui sont parce qu'ils sont contre, sans vraiment chercher à savoir pourquoi ou si vraiment.

Il n'en reste pas moins que le transport routier est et sera incontournable dans les décennie à venir.

Il sera même en augmentation à cause de la croissance démographique et des échanges internationaux.

Tout le reste n'est que mauvaise litérature.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
duduche

avatar

Nombre de messages : 209
Age : 54
Localisation : Sevran France
Date d'inscription : 03/01/2007

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Ven 26 Oct - 23:21

c est pas grave le jours qu il feron des km pour aller chercher leur courses a des supermarchers uniquement adosser a des gares il regretterons les camions
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Sam 27 Oct - 13:13

Mais voila un nouveau concepte qui mettra fin a notre systeme de vie tel que nous le connaissons; le train entre en gare, et passe le long du dos des rayons placer le long des quais, au passage les agnets SNCF réassortissent les rayons et les clients fond leurs courses a la gare, et au lieu d'achete un billet de train au guichet ils font la file a ceux ci pour sortir apres avoir payé leur achat, bon les train de voyageurs eux auront disparu parce que comme ils n'y aura plus de camions les usines n'auront plus été alimentée et du coup auront du fermer.

Mais puisque les usines auront du fermer ce qui fait que les gens auront bien le temps pour faire leurs courses et attendre le train suivant qui ne viendra jamais réassortir les rayons puisque les usines auront fermé, et que tout le monde sait que sans la route le chemin de fer n'existerai pas.

Du coup finie la corvée des courses, et retour au champs pour tout le monde ! Very Happy
Elle n'est pas belle la vie !

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Dim 28 Oct - 10:00

Je ne sais pas qu'elle herbe tu as trouver dans les champs, mais c'est de la bonne. lol!

Même les grandes enseignes de la distribution ont compris l'importance du transport routier puisque la plupart d'entre elles ont des flottes privées de camion.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Dim 28 Oct - 12:21

ombrageux a écrit:
Je ne sais pas qu'elle herbe tu as trouver dans les champs, mais c'est de la bonne. lol!

Je dois bien avoué qu' étant né dans les années 60, je me suis toujours demander ce que ma mère utilisait comme herbe pour assaisonner les repas qu'elle nous préparait étant enfant Shocked Very Happy

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Dim 28 Oct - 12:50

Surtout que dans ma jeunesse circulait des produits comme le LSD Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
stéphian



Nombre de messages : 223
Age : 42
Localisation : Nice, France
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Mar 30 Oct - 20:05

Citation :
Même les grandes enseignes de la distribution ont compris l'importance du transport routier puisque la plupart d'entre elles ont des flottes privées de camion.

surtout elles, les vrais lobby favorables au tout routier, au 44t,écocombis,etc ne sont pas les transporteurs complètement divisés sans rien dans le pantalon, mais les chargeurs et autres donneurs d'ordre, ils savent très bien compter, et que pour un transports ayant le meilleur rapport qualité/prix, rien ne vaut le routier, avec notre mode de surconsomation actuel.
Revenir en haut Aller en bas
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   Mar 30 Oct - 22:09

Il y a longtemps que dans le transport, ce ne sont plus les transporteurs qui font la lois mais les chargeurs et les distributeurs.

Les grands transporteurs ont abdiqué toutes formes de reconnaissance ou de vrais commerce dans cette partis.

ils ne font que subir le dictats de leurs clients sans jamais vraiment réagir.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camions: un mal nécéssaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camions: un mal nécéssaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plateaux bois pour vieux camions
» Rassemblement Camions et vide grenier à Mendig Allemagne
» Les camions que j'ai roulé
» montalieu 2009 et premier rassemblement camions passion
» documentation camions citroën

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Camions.com :: Discutions général :: Discutions général sur le transport et l'actualité du métier-
Sauter vers: