Visites de salon du camion et de trucks show, truck tuning, camions décorés, réçits de voyages, des offres d'emplois en France,Belgique, et même au Québec, des infos sur le métier de routier, les centres de formations, les lois et bien d' autres choses...
 
AccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 UN VOYAGE SUR L'IRAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
delaruejl

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 72
Localisation : RP
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Mar 1 Jan - 17:16

L’IRAN

Pour moi et au début de mes voyages, l’Iran était un pays qui n’avait en mon esprit que des souvenirs d’école. Mais j’étais loin de me douter de ma rencontre avec ce pays, allait me marquer, car j’ai découvert un pays qui avait cette particularité de pratiquer l’hospitalité. Mais aussi d’être un peuple qui voulait, enfin nous en avions l’impression, aller de l’avant pour évoluer.

Mais je retiendrais surtout la gentillesse qui marquait toutes les relations que nous avions avec les habitants de ce pays.
Une fois dans la douane de Bazargan, nous changions de monde, et nous vieillissions de quelques milliers d’années, car nous n’étions plus en 19… mais en 5… d’un seul coup je devenais Mathusalem.

Le calendrier iranien ne s’appuie pas sur la naissance du Christ pour date de son calendrier, mais sur une autre date, qui est pour moi un mystère.

Il nous fallait refaire tout les papiers en nous n’avions pas de transitaire, mais les douaniers connaissaient leurs affaires, et les carnets de TIR devenaient des manifestes, qui nous accompagnaient jusqu'à la douane finale en général celle de Téhéran.

Les formalités ne duraient en règle générale que peu de temps entre trois et cinq heures, car il nous fallait faire la queue en attendant notre tour, et pour peu que les chauffeurs turcs ce soient levés plus tôt que nous nous devions attendre un peu plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://parolesderoutiers.forumpro.fr/
delaruejl

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 72
Localisation : RP
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Mer 2 Jan - 12:26

Quand nous ressortions du bâtiment de la douane nous rejoignions notre camion qui était garé dans la descente, et dans l’enceinte de la douane, puis les papiers en mains, nous reprenions notre route vers la capitale de ce pays.



[Deuxième surprise nous roulions sur des routes ou les nids de poules étaient plus rares, après le sortie de la douane, nous filions vers Macou ou Makou, puis nous avions un premier arrêt au Chameau, pourquoi cet arrêt ? Pour faire le plein, car nous avions surnommé cette station le chameau, surement parce que parfois des caravansérails de chameaux s’arrêtaient pour s’abreuver.



Cette station avait aussi un restaurant, ou nous pouvions manger, des œufs sur le plat et des grillades parfois, mais nous nous arrêtions surtout pour faire le plein, et attendre les copains qui arrivaient de la douane.

A ma Macou nous devions parfois passer sur la bascule, et la surprise, cette bascule, ne pouvait pas recevoir en entier les semi-remorques, il fallait peser le tracteur, puis les essieux de la semi pour avoir un poids approximatif, pour les camions remorques, les choses étaient plus faciles.

J’ai planté plusieurs jours à cette douane, car des années après la Stouff, j’ai descendu, un convoi, qui était un peu large et un peu long, et il nous a fallu aller sur Tabriz pour aller chercher des autorisations, mais en même temps il y avait un autre convoi garé à la bascule, un morceau de centrale, que tirait un tracteur de chez Frédérici, et qui était un peu lourd, il allait livrer une centrale en construction à Mashhad à l’est de l’Iran.

Lui sont problème était son poids et surtout un pont qu’il devait franchir, mais le vrai problème était surtout le bakchich que les autorités voulaient avoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://parolesderoutiers.forumpro.fr/
Hélène

avatar

Nombre de messages : 470
Age : 37
Localisation : Belgique - Bruxelles - Ganshoren
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Ven 4 Jan - 20:17

C'est vraiment ton histoire ? C'était quand ?

Je lis "Les routiers" et ça ressemble vachement à ces souvenirs vrais contés par des chauffeurs qui ont vécu ça il y a des années.

Tu as d'autres souvenirs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chez.com/platteborze
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Sam 5 Jan - 9:39

Il en a d'autre, et c'est les siens, plus connu sous le nom de double mètre jean-louis est, bien qu'il s'en défende une des légendes vivante de cette époque et du moyen orient.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
delaruejl

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 72
Localisation : RP
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Lun 7 Jan - 12:00

Puis une fois les formalités de cette « barrière » accomplis nous reprenions notre route vers Marand, la route était une route de montagne, mais pas de montées extrêmes comme en Turquie nous restions dans un défilé, jusqu'à Tabriz.

Une seule grosse difficulté était la montée de Marand, juste à la sortie de la ville en direction de Tabriz, une cote violente nous attendait, mais la route était propre dans sa structure, et les accidents étaient surtout du a l’hiver, car nous n’étions pas loin du Mont ARARAT, et les températures d’hiver était toujours nettement en dessous de 0°.

Puis nous arrivions à Tabriz, deux passages pour passer cette ville, l’ancien ou nous passions en centre ville, et le nouveau ou nous passions à l’écart de cette ville, pour ma part je suis resté fidèle au centre ville, car j’appréciais de m’arrêter à un restaurant du centre ville, et parfois d’aller au souk, ou je fouinais à la recherche de produit que je ramenais en France.



Une fois passé la ville, nous reprenions la route dans une gorge, ou nous devions passer dans cinq tunnels, la chaussée dans ces tunnels était en pavé et cela nous a valu une histoire, qui reste un souvenir souriant.

Nous étions trois camions de la Stouff, et je roulais en tête de ce petit convoi, au premier tunnel, j’ai été surpris par le verglas, mais comme il ne faisait qu’une centaine de mètres je n’ai eu à remettre mon camion en ligne, le deuxième tunnel était beaucoup plus long, et je voyais dans mes rétroviseurs les phares des deux camions qui me suivaient, puis je vis une paire de phare de voiture, commencés à doubler, le dernier camion, le conducteur de la voiture ne devait pas se méfier et ne pas savoir qu’il y avait du verglas sur la route, il commença donc a doubler et la voiture se mit de travers, le conducteur du dernier camion il s’appelait GINET, croyant que la voiture allait lui rentrer dedans freina, la semi remorque ce mit de travers, et donna un violent coup à la voiture, ce qui la propulsa vers la sortie du tunnel, quand je vis le cul de la voiture il était en bouilli, mais à la sortie, du tunnel il y avait un virage à droite, et surtout un très gros pavé à gauche, c’est le pave que la voiture n’aima pas.
Nous nous sommes tous garés à la sortie du tunnel, et nous avons vu arrivés sur nous cinq Iraniens, qui nous disait « police, police » comme je ne suis pas le dernier à faire des conneries, je leur répondit pas de problème, et j’ai sortie un constat d’accident, sur lequel il y avait le mot police d’assurance, et nous avons rempli le formulaire et eut le leur, ils étaient un peu étonnés mais ils savaient que la ville la plus proche était loin, et qu’il faisait froid.



Le constat une fois rempli nous leur avons remis leur exemplaire en leur expliquant ce qu’il fallait faire avec, puis nous sommes repartis, mais de nouveau un problème, le camion de GINET un Magirus tomba en panne quelques mètres plus loin, diagnostic un arbre de roue. Et nous avons laissé le camion bien garé sur le bord de la route, puis nous avons repris le route de Téhéran.

L’histoire avec les Iraniens ne s’arrête pas là.
Revenir en haut Aller en bas
http://parolesderoutiers.forumpro.fr/
delaruejl

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 72
Localisation : RP
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Lun 7 Jan - 12:03

A une certaine époque, j'avais des contacts très régulier avec un groupe de cibiste Belge, les Bravo Lima, j'aimerais savoir ce que sont devenus ces cibistes, car ils m'ont apporté un soutien moral sans faille, et je ne peux que les remercier.

delarue jl
Revenir en haut Aller en bas
http://parolesderoutiers.forumpro.fr/
pierret

avatar

Nombre de messages : 185
Age : 60
Localisation : Walmart,N America (pub non payée)
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Lun 7 Jan - 19:30

Bien ton récit, tu vois quand on a la possibilité d'approcher un pays en profondeur plutot que quelques rencontres superficielles, le racisme naturel de la peur de l'étranger cède la place a une lente ouverture vers d'autre facons, moeurs, sensibilités etc. Ce qui m'est arrivé avec la Bulgarie en rencontrant ma femme et sa culture, et en apprenant sa langue aussi.
Revenir en haut Aller en bas
delaruejl

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 72
Localisation : RP
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Mar 8 Jan - 17:27

Après Tabriz la route devenait plus plate, et nous suivions une rivière, sur laquelle il y avait un très vieux pont écroulé, j’ai souvent photographié ce pont car je le trouvais beau, mais il faut que je retourne vers mon ex-épouse, pour les récupérer, et cela pose pas mal de problème.



Nous passions Zandjan une ville gaie, et aux abords de cette ville j’ai rechargé, un tracteur Heinschell de chez Frédérici, conduit par Mr GROSDEMANGE et qui percuté une semi remorque Iranienne, très dur le plateau de SR en acier.

Nous avons bataillé une journée complète car le tracteur n’avait plus de direction, et pour le faire grimper sur la semi nous n’avions que notre bonne volonté et notre imagination.




De plus le tracteur accidenté avait le camping car imaginé par Caravélaire sur le châssis et il nous fallait le démonter pour qu’il ne touche pas les ponts.


Je reprends mon parcours vers Téhéran, la route devenait de plus en plus plate, et surtout de plus aride, une sorte de désert, qui n’en était pas un, survenait un carrefour, ou nous prenions a gauche, vers la capital, de chaque coté de la route, il y avait un chemin, qui l’été servait, à faire sécher le raisin, qui devenaient sur les tables française du raisin sec.




l'hiver il passait sur ce chemin des troupeaux ce moutons ou de chèvres, donc si vous trouvez des crottes de biques dans le raisin sec, vous savez maintenant pourquoi.


La circulation devenait de plus en plus dense lorsque nous approchions de la capitale, la conduite en Iran ressemblait à celle que nous avions adoptés en Turquie, un klaxon très puissant, un gros moteur, et surtout une bonne dose d’inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
http://parolesderoutiers.forumpro.fr/
delaruejl

avatar

Nombre de messages : 23
Age : 72
Localisation : RP
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Mar 8 Jan - 17:30

Souvent nous croisions des chauffeurs de chez Iran Carrier ou d’autres firmes qui faisaient la route comme nous, les tracteurs étaient des Mack ou des White et bizarrement les chauffeurs étaient de type asiatique, et quand il nous croisaient ils nous faisaient le signe de la victoire, et chose encore plus surprenante, ils avaient tous des gants blanc.




A une vingtaine de kilomètres de la capitale nous tournions à droite pour aller vers la douane de Téhéran, nous passions devant l’usine Citroën et nous filions vers l’arrière de l’aéroport, mais nous tournions à droite, avant, nous devions passer sous une voie de chemin de fer, et pour cela la route formais une cuvette très profonde, et un jour de grande pluie, j’ai plié une bielle et fêlé la chemise du 6ème cylindre, je conduisais à cette époque un Scania 110S avec l’évolution qui allait devenir le 111S et ce camion avait une prise d’admission d’air cachée derrière le pare choc, et quand je suis rentré dans la nappe d’eau, et donc le turbo a aspiré une vingtaine de litres d’eau.





Nous avons déculassés et enlevés le carter d’huile, et nous avons sortis les pièces malades, puis avec les garagistes du souk nous avons réussis à ressouder la chemise, avec un autre et dans son bric-à-brac nous avons trouvés une bielle, et nous avons tout remontés. Coup en temps trois jours, mais et surtout nous sommes rentrés moi au volant du Scania, qui roulait sans problèmes.

La douane de Téhéran était un enclot ou les marchandises s’empilaient, dans un désordre tel que les clients devaient attendre plusieurs jours pour avoir leurs marchandises.



Le parking des camions étaient suffisamment vaste pour accueillir plusieurs centaines de camions, mais particularité il n’y avait qu’un seul point d’eau, devant une échoppe qui vendait principalement de la nourriture en boite et des œufs durs.
Revenir en haut Aller en bas
http://parolesderoutiers.forumpro.fr/
ombrageux

avatar

Nombre de messages : 2267
Age : 57
Localisation : 57.43N 11.59E
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   Ven 11 Jan - 22:16

La CB en DX c'était quand même un moyen ténu de garder le contact avec la civilisation.

Mais ce n'était pas sans danger car ces pays étaient loin d'être démocratique à l'époque et se faire prendre avec une CB pouvait couter très cher.
Revenir en haut Aller en bas
http://WWW.defouloir.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UN VOYAGE SUR L'IRAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
UN VOYAGE SUR L'IRAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche bons conseils et/ou location de sacoche de voyage
» Voyage au Tyrol Autrichien
» Voyage d'Hubert ! Sympa
» Bon voyage !!
» Topic voyage maroc xt forever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Camions.com :: Discutions général :: Souvenir, souvenir-
Sauter vers: