Visites de salon du camion et de trucks show, truck tuning, camions décorés, réçits de voyages, des offres d'emplois en France,Belgique, et même au Québec, des infos sur le métier de routier, les centres de formations, les lois et bien d' autres choses...
 
AccueilS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...   Lun 4 Fév - 4:32

Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR met les points sur les « i ».
Transporama a écrit:

L’UPTR a analysé les dernières données du Baromètre de la sécurité routière avec la plus grande attention. Concernant les poids-lourds, il ressort qu’ils sont « impliqués » dans un peu plus de 5 % des accidents avec lésions corporelles (décès inclus) et ce, tous réseaux routiers confondus.

Pour donner un sens à ce chiffre, cette « implication » de 5 % des camions dans les accidents doit évidement être mise en relation avec la présence des poids-lourds sur les routes.

Il est dès lors intéressant de noter que la quote-part des camions et camionnettes dans le total du trafic motorisé avoisine les 14 %.

Autre élément important à ne pas perdre de vue si l’on veut s’attaquer à la problématique de la sécurité routière avec intelligence et rigueur : la proportion des accidents avec lésion corporelle survenant sur autoroute n’atteint pas 8 %.

Sans contester l’évidence qui veut que les accidents « impliquant » les poids-lourds soient de gravité supérieure à la moyenne (14 % des accidents mortels), l’UPTR regrette l’acharnement anti-camions démesuré de certains.

L’UPTR s’offusque de la proposition du club automobile VAB demandant une ‘augmentation drastique’ du nombre de contrôles pour les seuls conducteurs de camions qui serait financée par une hausse des amendes !

Une telle proposition accentue le sentiment d’insécurité de nombreux automobilistes vis-à-vis des camions alors qu’une enquête de la Police
Fédérale de la Route établit clairement qu’un tel sentiment n’a pas lieu d’être au regard des statistiques sur les accidents !

Le VAB semble oublier qu’un nouveau catalogue des amendes - spécifique au secteur - est récemment entré en vigueur et que le contrôle des temps de conduite et de repos peut aisément se faire par des contrôles en entreprises, plutôt que sur la route.

Sachant, qu’entre 60.000 et 90.000 automobilistes rouleraient en Belgique sans assurance, l’UPTR se demande, au contraire, si les priorités en matière de contrôle ne devraient pas être revues !

En effet, pourquoi parle-t-on toujours de répression lorsqu’on touche aux transporteurs alors qu’il est de bon ton de parler de prévention lorsqu’on s’adresse aux automobilistes ?

L’UPTR tient, au passage, à rappeler quelques faits indéniables lorsque
l’on aborde avec objectivité les questions de sécurité routière :

Les premières causes de mortalité sont :

- La vitesse excessive ou inadaptée
- La conduite sous l’influence de l’alcool ou de la drogue
- Le non port de la ceinture de sécurité

De plus, on ne peut honnêtement pas imputer aux chauffeurs de camions le fait que plus de 35 % des accidents mortels surviennent le week-end !

Plutôt que de désigner des boucs-émissaires, ne vaudrait-il pas mieux s’attaquer de front aux problèmes de mobilité et de sécurité routière.

A cet égard, l’UPTR continue de plaider pour que l’on s’attaque avec détermination aux causes des accidents impliquant des camions.

- Combien d’accidents surviennent dans les embouteillages ?
- Où et quand surviennent les accidents les plus graves ?
- Quelles en sont les origines (méconnaissance des règles de conduite ou du code de la route, de la manière dont se comportent les autres types de véhicules, etc. …) ?
- Quels sont les responsabilités des uns et des autres ?

C’est à ces questions que devra - tôt au tard - répondre l’Institut d’accidentologie dont l’UPTR attend encore et toujours la création.

Toujours dans l’objectif de travailler – sans tabous ni préjugés – à une amélioration de la sécurité routière, l’UPTR a décidé de publier un schéma récapitulatif de la situation des routes belges.

www.transporama.be

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com
Revenir en haut Aller en bas
Christophe Lacroix

avatar

Nombre de messages : 39
Age : 44
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...   Mar 5 Fév - 7:48

Voici quelques commentaires que je pense pouvoir apporter à ces réflexions.

Généralement, ceux qui critiquent la circulation des PL sont justement ceux qui n'y connaissent rien. La plupart des routiers sont des gens qui aiment leur métier et qui n'ont pas du tout envie de voir leur véhicule en morceaux et un corps en dessous.

La règlementation est complexe et pour finir, même avec de la bonne volonté, des chauffeurs en arrivent à se demander s'il peuvent ou non poser un acte de conduite (raison pour laquelle j'ai ouvert une section de mon site au public).

Les amendes en matière de transport sont très chères et demander 2000 euros à un routier qui a fait 3 pauses de 15 minutes par jour en distribution avec 25 arrêts intercalés sur quelques jours, par rapport à 150 euros pour un automobiliste qui franchit un carrefour à la phase rouge des feux et qui met tout le monde en danger, ça parait démesuré.
Il faut préciser à cela que le catalogue a été déterminé sur base du manque à gagner des firmes qui respectent la législation (c'est le principe de base; je ne fais que le relater), puisqu'en matière de transport professionnel la balance peut parfois pencher en faveur de la concurrence économique plutôt que de la sécurité routière.

Il faut dire qu'auparavant sur la route on contrôlait une semaine; on est passé à deux semaines, pour maintenant vérifier un mois de travail directement. De fait on peut aisément trouver 4x plus d'infractions pour ceux qui répètent les mêmes erreurs de jour en jour.

Certains contrôles peuvent être faits en entreprise c'est vrai; mais il y a un tas de choses qui ne se vérifient que sur la voie publique: du personnel qui n'est pas censé travailler et qui ne peut mal de se retrouver dans les documents au siège de la société, des bidouillages qui se vérifient dans des ateliers agréés en fin de contrôle route, des arrimages inexistants, bref tout ne peut pas être fait dans les entreprises.

Personnellement je suis le premier à dire qu'il ne faut pas jeter la pierre aux transporteurs, que du contraire.

Par rapport au nombre de contrôles il faut se dire que bien peu de policiers contrôlent les véhicules lourds, tout simplement parce que ces matières ne font pas partie des programmes de formation de base (sauf la police de la route). C'est donc souvent l'auto-apprentissage ou l'expérience passée avec un collègue chevronné qui fait que ça démarre.

Soyez donc rassurés il y a beaucoup beaucoup plus d'automobilistes et de motocyclistes que de transporteurs qui sont contrôlés. Et c'est vrai que des défauts d'assurance, de permis de conduire, de contrôles techniques périmés, des imprégnations alcooliques, et autres soucis sont découverts en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
http://controlesroutiers.forumup.be
aryc



Nombre de messages : 108
Age : 34
Localisation : Clermont ferrand (63)
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...   Mar 5 Fév - 11:52

Je suis persuadé que dans le nombre d'accident impliquant des PL une grande partie concerne des voitures s'encastrant dans la remorque ou l'arriere du porteur, c'est en tout cas la majorité des accidents impliquants des PL que je vois sur la route...
Est-ce imputable aux PL? Pas a en croire le code de la route...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe.R
Admin
avatar

Nombre de messages : 2825
Age : 50
Localisation : Liege, Belgique
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...   Mer 6 Fév - 2:19

Pour ce qui est de mon expérience personnel, j' ai pluvérisé 2 voitures depuis que je roule, et les deux fois j'étais en droit.

Ceci dit, il est vrai que ceux qui demandent plus de contrôle et dénigre les camionneurs sont en général des gens qui gobent ce que racontent certain média, ce qui crée un sentiment d' insécurité vis a vis des camionneurs.

Le problème est que les campagnes médiatiques faite au JT de certaine télé lors d'accident de camions font que les politiens pondent des petites lois souvent stupides pour faire plaisir a un électora crédules ... et du coup les bons payent pour le mauvais Twisted Evil

Ce qui " m' amuse " c'est que en meme temps que de faire des lois de plus en plus contraignantes vis avis de chauffeurs PL (qui ont passé au minimum 4 examen pour conduire un camion ) la belgique est le seul pays d' Europe si non du monde ou l' on peut conduire une voiture a vie sans permis, et ce grace une lois à la con qui autorise n'importe qui a prendre le volant d'une voiture apres avoir juste passé un examen théorique ... allez comprendre Rolling Eyes

_________________
Fier de mon métier, ma passion.
www.passion-camions.com


Dernière édition par le Ven 8 Fév - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hélène

avatar

Nombre de messages : 470
Age : 38
Localisation : Belgique - Bruxelles - Ganshoren
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...   Ven 8 Fév - 0:55

Perso, j'ai eu un accident aussi, en droit. La preuve ? Le gars a demandé que je ne fasse pas de constat, heureusement que deux de mes collègues sont arrivés, et j'ai eu l'accord de mon chef de ne pas faire le constat, je n'avais que le phare de cassé. Un policier est arrivé sur notre lieu d'accident, j'ai expliqué, et il a pris nos coordonnées pour que ni une partie ni l'autre ne puisse réclamer par la suite. Il m'avait coupé ma bande sur l'autoroute.

Sinon, quand je suis sur les grands axes, je fondrais parfois en larmes pour voir les conneries des gens que je dois éviter ! En Belgique ou ailleurs !

Par contre, quelle est cette connerie de loi que la Belgique a pondu concernant l'interdiction de doubler ? En plus on en rajoute une couche avec le panneau "publicitaire" "Je laisse la 2ème bande libre" Mais oui c'est ça, on se fiche de qui ? Donc, on est obligé de dormir à 20 minutes de la société parce qu'on a été bloqué par un PL qui roulait à 70 sur des kilomètres et qu'on est obligé de laissé le roi automobiliste libre d'utiliser la deuxième bande, en plus d'avoir la possibilité de rouler à 160 parce qu'il n'a pas envie d'arriver en retard devant son assiette prête que sa femme a préparé ????? On se fiche de qui ??????

Je pose donc la question, en quoi sommes-nous dangereux à utiliser la deuxième bande à 90 à l'heure quand on veut dépasser un véhicule lent ou un camion roulant à 30 dans une montée par exemple???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chez.com/platteborze
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiffres IBSR & Plan d’actions du VAB : L’UPTR ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le PAMA (Plan d'Actions pour les Mobilités Actives)
» Bus Oceane en chiffres ...
» Etang ou plan d'eau publique dans le Nord -Pas de Calais
» plan buggy
» plan d'entrainement 5 km

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Camions.com :: Discutions général :: Discutions général sur le transport et l'actualité du métier-
Sauter vers: